DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Grippe aviaire : nouveau décès suspect en Turquie

Vous lisez:

Grippe aviaire : nouveau décès suspect en Turquie

Taille du texte Aa Aa

Le décès suspect d’une fillette met un peu plus la pression sur les autorités turques. Ankara peine à endiguer la grippe aviaire. Il n’est pas encore confirmé que la petite fille de deux ans a succombé à la maladie. Des analyses sont en cours. La Turquie est le premier pays frappé hors de l’Asie de l’est. Le virus a déjà tué trois personnes dans le pays. Dix-huit sont actuellement contaminées. Les trois quarts sont des enfants. Le virus s’est rapidement propagé à travers le pays d’est en ouest jusqu’aux portes de l’Europe, affectant près d’un tiers des 81 provinces turques. Ankara a besoin d’aide.

Les efforts du gouvernement turc devraient notamment être appuyés par la Commission européenne qui débloque 80 millions d’euros pour les pays sinistrés, comme l’explique la commissaire aux Relations extérieures Bénita Ferrero-Waldner : “Notre philosophie est d’agir à la source du problème en appuyant les pays tiers pour qu’ils développent leurs stratégies nationales pour contrer la maladie”, explique-t-elle. La Turquie pourra aussi compter sur une avance de quatre millions d’euros pris sur les fonds d‘élargissement de 2007, dans le cadre des négociations d’adhésion à l’Union européenne entamés en octobre. Ankara va également recevoir près de 29 millions d’euros de dons et de prêts d’un programme patronné par la banque mondiale Selon les spécialistes, la crainte d’une mutation du virus vers une forme propice à la contagion entre humains reste écartée. Néanmoins des chercheurs britanniques ont annoncé que le virus a muté sous une forme semblant faciliter sa transmission des oiseaux à l’homme.