DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Une petite fille turque survit à la grippe aviaire

Vous lisez:

Une petite fille turque survit à la grippe aviaire

Taille du texte Aa Aa

Originaire de Van, ville située à l’est de la Turquie, Sumeyya Mamuk avait été hospitalisée cette semaine. Sortie de l’hôpital aujourd’hui, elle est maintenant guérie.

Au total 18 Turcs, qui côtoyaient quotidiennement des volailles contaminées, ont été touchés par le virus H5N1. Trois d’entre eux en sont morts. C’est en autopsiant l’une de ces victimes que l’Organisation mondiale de la Santé a remarqué une mutation du virus. Il semblerait que la nouvelle forme du H5N1 se fixe plus facilement sur les cellules humaines que sur les cellules animales. Information d’autant plus inquiétante que des foyers actifs de grippe aviaire ont été recensés dans 13 des 81 régions turques. D’autres foyers, en cours de confirmation, ont été signalés dans 14 provinces supplémentaires. Ankara a abattu plus de 350 000 volailles mais reste critiqué pour la gestion de cette crise sanitaire. La propagation du virus aux portes de l’Europe inquiète les 25. Réunis hier à Luxembourg, plusieurs experts européens ont discuté de la création d’un stock d’antiviraux pour faire face à une éventuelle pandémie. L’Union a par ailleurs débloqué 80 millions d’euros pour lutter contre le virus. La grippe aviaire a fait près de 80 victimes en Turquie et surtout en Asie depuis 2003. D’où la nécessité, pour les représentants de 21 pays membres de l’OMS réunis à Tokyo, de former des spécialistes asiatiques.