DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Iran ne cédera pas aux pressions internationales

Vous lisez:

L'Iran ne cédera pas aux pressions internationales

Taille du texte Aa Aa

Le président iranien l’a dit et répété : “même si le Conseil de sécurité de l’ONU devait s’impliquer (dans le dossier du nucléaire iranien) cela ne résoudrait pas le problème”. Mahmoud Ahmadinejad estime que le peuple iranien a le droit de bénéficier de la technologie nucléaire.

Jusqu‘à présent la Russie et la Chine, deux des cinq membres permanents du Conseil de sécurité qui disposent du droit de veto, se refusaient à sanctionner Téhéran sur ce dossier. Mais Moscou serait en passe de changer d’avis. Face à cette nouvelle fronde, l’Iran pourrait utiliser ses importantes réserves de pétrole comme instrument de la querelle. Instrument qui ne sera peut-être pas d’une grande utilité. Téhéran a beau jurer que son programme nucléaire est destiné à des fins civiles, le président américain y voit une menace militaire. Opinion partagée par la chancelière allemande. Berlin, Paris et Londres ont longtemps joué les négociateurs mais la troïka européenne est à bout. Elle souhaite, tout comme Washington, une saisine du Conseil du sécurité depuis que l’Iran a brisé les scellés posés par l’Agence internationale de l‘énergie atomique sur différents sites afin de reprendre ses recherches en la matière.