DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Banque d'Italie : l'ère Fazio est terminée

Vous lisez:

Banque d'Italie : l'ère Fazio est terminée

Taille du texte Aa Aa

Le nouveau gouverneur de la banque d’Italie Mario Draghi, 58 ans qui a pris ses fonctions lundi matin, aura fort affaire pour redresser la crédibilité d’une institution critiquée par la presse internationale.
C’est vraiment la fin de l‘ère Fazio. L’ancien gouverneur de la Banque d’Italie, mis en cause par la justice et contraint à démissionner avant Noël. Mario Draghi ne sera plus le monarque qu‘était son prédecesseur et “l’italianité” du système bancaire cher à Antonio Fazio a couvert trop de manoeuvres douteuses pour être encore défendu.
Mario Draghi, a été directeur du Trésor italien entre 1991 et 2001.
Antonio Fazio : gouverneur à vie de la Banque d’Italie, qui a démissionné le 19 décembre dernier, avait longtemps résisté à son poste malgré des révélations embarrassantes le concernant. Le gouvernement italien avait eu recours à un amendement pour modifier le statut de la Banque d’Italie et mettre fin au mandat à vie de son gouverneur.
La faillite du projet Unipol de racheter BNL : Banca Nazionale del Lavoro, devrait remettre sur les rails le projet de rachat de BBVA le groupe bancaire espagnol, dont l’OPA s‘était soldée par un échec l‘été dernier.
Et après des mois d’une bataille rangée qui a enflammé la finance européenne, Banca Antonveneta, la 9ème banque italienne est pour sa part en train de retrouver la stabilité sous l‘égide du néerlandais ABN Amro.
Selon une étude de la banque Morgan Stanley, l’intérêt des banques étrangères va grandir pour le secteur bancaire italien après la démission de Antonio Fazio.