DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Grippe aviaire : les enfants en première ligne en Turquie

Vous lisez:

Grippe aviaire : les enfants en première ligne en Turquie

Taille du texte Aa Aa

Il a 5 ans et se bat contre le virus de la grippe aviaire. Ce petit Turc est dans un état jugé grave. Sa soeur de 12 ans a succombé dimanche au virus H5N1. C’est le quatrième enfant qui décède de l‘épizootie en Turquie. Le frère et la soeur ont été hospitalisés plusieurs jours après l’apparition des premiers symptômes, trop tard selon les médecins pour que le médicament Tamiflu soit efficace à 100%. A ce jour 20 personnes ont été contaminées par le virus en Turquie et la présence de la maladie a été confirmée dans 13 des 81 provinces du pays. Sa propagation n’est pas le simple fait des oiseaux souligne un responsable de l’Organisation de l’ONU pour l’alimentation et l’agriculture. “C’est très facile de blâmer les oiseaux sauvages et migrateurs dit-il, parce que personne n’est responsable. Il est possible et probable que les oiseaux sauvages introduisent le virus, mais c’est à travers les activités humaines comme le commerce que la maladie se répand.” Plus de 800 000 volatiles ont déjà été abattus en Turquie. Plusieurs pays frontaliers comme la Grèce, l’Iran et la Syrie ont renforcé les mesures de précaution. Cette grippe continue aussi de tuer en Asie, l’Indonésie annonce un 12ème décès. Mardi et mercredi, la moitié de la planète se retrouve à Pékin. Objectif : rassembler 1 milliard et demi de dollars requis pour lutter contre la propagation de la maladie et éviter une pandémie.