DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le nucléaire iranien au coeur des discussions germano-russes

Vous lisez:

Le nucléaire iranien au coeur des discussions germano-russes

Taille du texte Aa Aa

En visite au Kremlin la chancelière allemande a discuté du problème du nucléaire iranien avec son homologue russe. Berlin est membre de la troïka européenne qui a tenté de négocier avec Téhéran. Les négociations ayant échoué, Angela Merkel aimerait rallier Vladimir Poutine à sa cause.

Le président russe, lui, reste prudent : “La Russie, l’Allemagne, leurs partenaires européens et les Etats-Unis ont des positions similaires sur cette question (…) En ce qui concerne le problème du nucléaire iranien, il faut agir de façon très prudente, sans commettre d’impair”. Angela Merkel a également voulu démontrer qu’elle souhaitait poursuivre le partenariat stratégique qu’entretiennent la Russie et l’Allemagne : “Nous avons parlé de politique énergétique et particulièrement du pipeline de la mer Baltique”, explique la chancelière allemande. “Je suis heureuse de savoir que ce projet ne s’oppose à personne. C’est un projet stratégique qui est très important pour l’Europe et l’Allemagne en particulier”. L’accord n’est pas parfait entre Moscou et Berlin. Angela Merkel a reconnu avoir eu de “franches” discussions sur le thème du développement de la démocratie en Russie.