DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'homophobie et la discrimination dans le collimateur des eurodéputés

Vous lisez:

L'homophobie et la discrimination dans le collimateur des eurodéputés

Taille du texte Aa Aa

19 novembre 2005, les autorités polonaises interdisent une marche pacifique de militants de la cause homosexuelle. La manifestation a quand même lieu mais elle est dispersée par la police, avec environ soixante arrestations à la clé.

Un comportement intolérable, estime le Parlement européen, qui a donc décidé d’adopter une résolution contre l’homophobie. Explications de l’eurodéputée française Roselyne Bachelot : “Nous avons vu l‘émergence de déclarations inquiétantes de la part de plus hauts responsables polonais, président de la République, Premier ministre. Et nous avons vu, dans beaucoup de pays de l’Europe, des hommes et des femmes politiques proférer des propos nettement homophobes”.

Estimant que le texte manquait de fermeté, certains eurodéputés, à l’instar de Martine Roure, ont amendé le texte qui doit être voté mercredi :
“L’article 13 du Traité [de Nice] est très précis, tout le monde l’a signé. Donc, que la population ne soit pas au courant d’un traité, oui, mais les autorités des Etats sont au courant. Elles ont signé ce traité. Nous avons la Charte des droits fondamentaux. Donc, si vous voulez, je crois que les choses sont très claires. Et même si, culturellement, nous avons des approches différentes, au niveau de la lutte contre la discrimination nous devons tous avoir les mêmes critères”.

Pour l’eurodéputé britannique Michael Cashman, l’Union européenne doit faire pression sur les Etats membres pour le respect des droits de l’homme :
“Cette question me concerne très personnellement. Je suis homosexuel, j’ai demandé à la chambre, aujourd’hui : pourquoi, simplement parce que je suis gay, devrais-je être privé de mes droits ? Laissez-moi ajouter qu’il ne s’agit pas de savoir si l’on est gay ou lesbienne. Il est question de personnes qui croient en la défense de la diversité, en combattant l’homophobie, en combattant la haine, en combattant la discrimination”.

En Grande Bretagne, le mariage homosexuel a récemment été autorisé, mais en Lettonie, le Parlement a proposé de réformer la Constitution afin d’interdire les unions entre personnes du même sexe. Un projet similaire est également débattu en Lituanie.