DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les travaillistes à la traîne en Israël


monde

Les travaillistes à la traîne en Israël

En Israël, après le Likoud et Kadima, c’est au tour des travaillistes d’entrer en campagne en vue des législatives de fin mars. Les 117 000 membres du parti désigneront aujourd’hui les candidats qui les représenteront lors de ces élections, dans un contexte morose : on est loin de ce 9 novembre 2005, et de la victoire surprise de Amir Peretz. Alors qu’il avait créé l‘évènement, le nouveau leader de la gauche israélienne a été rapidement éclipsé par Kadima, le parti créé par Ariel Sharon. Kadima est aujourd’hui conduit très officiellement par Ehud Olmert, le Premier ministre par intérim. Désormais les travaillistes ne sont plus la principale force d’opposition, c’est le Likoud. Entre autres, parce que des travaillistes, comme Shimon Peres, se sont ralliés à Kadima. Les sondages prédisent une large victoire à Kadima, avec 43 sièges à la Knesset, 17 sièges pour le Likoud et 16 sièges aux travaillistes.

D’autre part, la santé d’Ariel Sharon n‘évolue pas. Le Premier ministre hospitalisé depuis 13 jours a malgré tout ouvert les yeux hier, très brièvement, et pour la première fois. Il est toujours dans le coma, dans un état grave mais stable.
Plus d'infos:

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Art: les oeuvres majeures de Klimt devraient rester en Autriche