DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Parlement européen a choisi le camp des dockers

Vous lisez:

Le Parlement européen a choisi le camp des dockers

Taille du texte Aa Aa

Après les violentes manifestations à Strasbourg lundi, les eurodéputés ont rejeté le projet de directive sur la libéralisation des services portuaires. Le vote a été acquis par 532 voix ontre 120.

C’est la deuxième fois après novembre 2003 que les eurodéputé rejettent un texte de loi sur le sujet. Le commissaire aux Transports Jacques Barrot a bien reçu le message : “Je vais d’abord consulter la commission Transport et puis les différents acteurs des ports – les opérateurs portuaires, les syndicats – de manière à voir comment on peut reprendre cette politique des ports. (…) mais je ne voudrais pas que ce vote négatif donne un peu le sentiment que nous renonçons à moderniser nos ports”.

Moderniser les ports, certains analystes n’en voient pas l’utilité, c’est le cas de Michael Dooms, selon qui les ports européens sont déjà très compétitifs :
“Ils n’ont jamais fait d‘étude économique poussée sur les effets qu’auraient davantage de libéralisation dans le secteur portuaire. Comme nous le savons, et le chiffres le prouvent, les ports européens sont en fait très efficaces. Il n’y a donc pas besoin, et pas de véritable raison d’avoir une nouvelle loi sur les services portuaires”.

Eduardo Chagas, secrétaire général de la la Fédération européenne des travailleurs des transports, syndicat à l’origine de la grêve de lundi,
estime quant à lui que le secteur portuaire, par sa nature n’a pas à lieu d‘être soumis à la libéralisation : “Quand on parle de compétition dans le cadre de la globalisation, il faut bien comprendre que l’on ne chargera ou déchargera pas en Chine un cargo qui doit livrer des marchandises en Europe”.

La directive prévoyait de permettre aux équipages de charger et décharger eux-même les marchandises, une disposition source de dumping social selon les dockers. A présent, la balle est dans le camp de la Commission européenne, qui peut revoir sa copie une seconde fois ou tout simplement laisser le projet à quai.