DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Lesystème informatique de la bourse de Tokyo n'est plus fiable....

Vous lisez:

Lesystème informatique de la bourse de Tokyo n'est plus fiable....

Taille du texte Aa Aa

Situation unique mercredi à la bourse de Tokyo, qui a du fermer prématurément pour la première fois de son histoire. C’est l’afflux d’ordres de vente sur
les actions du portail internet Livedoor qui a causé la fermeture des échanges 20 minutes plus tôt que prévu. Le premier ministre japonais Junichiro Koïzumi est lui-même intervenu pour appeler les marchés au calme et rassurer les milieux économiques. “Il semble que l’enquête en cours concernant les filiales de Livedoor a entrainé une chute de la valeur des actions, a constaté le porte-parole du gouvernement japonais ajoutant : même en prenant en compte le facteur Livedoor, je pense qu’elles ont chuté trop fort et trop vite”.
Le scandale du portail internet Livedoor et son flamboyant jeune patron a atteint lundi soir son paroxysme avec la perquisition effectuée au
domicile de son Pdg, soupçonné d’avoir manipulé des cours boursiers en diffusant de fausses informations. C’est l‘éclatement de la bulle Livedoor et l’afflux d’ordres de vente de particuliers opérant sur internet qui menaçait de saturer le système informatique de la bourse de Tokyo.
“La Bourse de Tokyo a eu de gros problèmes de fonctionnement ces derniers mois déjà à cause de gros volumes de transactions, affirme un spécialiste des marchés actions asiatiques, et le besoin de moderniser le système d‘échanges est plus crucial que jamais”.
Livedoor avait déjà fait chuter l’indice Nikkei de 2,84% mardi. Mercredi le repli atteignait 2,94%.