DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le groupe pharmaceutique bâlois Novartis déçoit un peu le marché

Vous lisez:

Le groupe pharmaceutique bâlois Novartis déçoit un peu le marché

Taille du texte Aa Aa

Le groupe pharmaceutique suisse Novartis a publié un quatrième trimestre en hausse de 18% en termes de facturations, les causes sont doubles : la forte demande pour son médicament Diovan contre l’hypertension ne se dément pas et l’acquisition de plusieurs fabricants de génériques. Ceci dit, les prévisions de Novartis pour 2006 ont déçu les analystes tout comme les résultats de l’année 2005 même si le chiffre d’affaires et le bénéfice sont en hausse par rapport à 2004.

En ce qui concerne les perspectives du groupe de Bâle, et compte tenu de la relative modestie des prévisions de croissance en 2006, le Pdg de Novartis a qualifié de petite la probabilité d’acquisitions majeures. Il faut dire qu’en 2005, la croissance externe du groupe a coûté environ 11 milliards d’euros. Le bénéfice net du groupe bâlois n’a pas atteint les prévisions du marché, à cause de charges plus importantes et de la faible performance des ventes de médicaments sans ordonnance, selon la direction de Novartis.

A la bourse de Londres, l’action Novartis progressait légèrement en cours de séance jeudi après avoir reculé après la publication de ces résultats.