DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les Portugais devraient élire dimanche un président de droite

Vous lisez:

Les Portugais devraient élire dimanche un président de droite

Taille du texte Aa Aa

Dans un climat de grande morosité économique, et face à une gauche divisée, qui présente pas moins de cinq candidats, l’ancien Premier ministre Anibal Cavaco Silva pourrait l’emporter dès le premier tour. Avocat du libéralisme économique, il rappelle aux électeurs les années fastes qui avaient suivi l’adhésion du Portugal à la CEE en 1986. En plus, ce professeur d‘économie, plutôt austère, mais discret et rigoureux, rassure par son discours volontariste : “Je vous le dis avec beaucoup de sincérité, dimanche prochain sera peut-être l’occasion de transformer nos rêves en réalité.”

Coté socialistes, on veut croire à un second tour. L’ancien président et père historique de la démocratie portugaise, Mario Soares, qui a 81 ans, n’en démord pas : “Ce vote est important non seulement pour briser la majorité de Cavaco Silva, mais aussi pour qu’on soit au deuxième tour et qu’on gagne les élections.”

Mais c’est son rival et camarade de parti, Manuel Alegre, qui en lui disputant la deuxième position a, selon certains sondages, plus de chances de se confronter à la droite dans un éventuel deuxième tour. Tout pourrait reposer sur l’attitude des indécis, et encore plus sur celle des abstentionnistes (40%) dont la majorité se trouverait à gauche. Bien qu’il s’agisse de la troisième convocation aux urnes en un an, certains comme Dina, pensent qu’il faut voter: “Tout le monde devrait voter, n’est-ce pas? Surtout avec la situation actuelle… Je ne suis pas sûre que le moindre candidat puisse faire quelque chose, ça sera très difficile, on est tombé vraiment bas… Mais nous devons voter.” Selon Eurosondage, 6 millions de Portugais iront aux urnes, un million de plus qu’aux présidentielles de 2001, et ceux-ci pourraient voter à droite.