DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Nations Unies : pas de sanction pour la Côte d'Ivoire

Vous lisez:

Nations Unies : pas de sanction pour la Côte d'Ivoire

Taille du texte Aa Aa

Hier soir, le Conseil de sécurité des Nations Unies a renouvelé ses menaces de sanctions contre “ceux qui attaquent ou font obstacle à la mission de l’Onu en Côte d’Ivoire, aux forces françaises et contre ceux qui incitent à la violence et à la haine”.

Le secrétaire général de l’Onu, Kofi Annan a enfoncé le clou :“Ceux qui incitent la population à manifester contre les forces de paix devraient comprendre qu’un jour ils devront répondre de leurs actes et de la destruction qu’ils causent à leur propre société”. La Côte d’Ivoire, divisée depuis 2002 entre les rebelles au nord et les autorités ivoiriennes au sud, a été dès lundi le théâtre, notamment à Guiglo et à Abidjan de troubles. C’est à Guiglo, qu’au moins 4 manifestants ont été tués mercredi lors de l’attaque d’un camp onusien. Les troubles sont organisés principalement par les “Jeunes Patriotes”, un groupe qui soutient le président Laurent Gbagbo. Ils réclament le retrait des forces de maintien de la paix de l’Onu et celles de la France. Leurs manifestations se sont poursuivies hier à Abidjan, notamment devant l’ambassade de France. Dans la soirée, ils ont commencé à se disperser.