DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'irrésistible progression du Hamas

Vous lisez:

L'irrésistible progression du Hamas

Taille du texte Aa Aa

“Changement et Réforme” : c’est le nom de la liste avec laquelle le Hamas se présente pour la première fois aux élections législatives palestiniennes. Un nom à l’apparence modérée pour un parti qui vise à élargir son électorat sans ternir son image de fermeté vis-à-vis d’Israël. La destruction de l’Etat hébreu ne figure pas sur le programme électoral mais reste dans la charte du Hamas. Et le discours de Mahmoud Al Zahar, leader du Hamas à Gaza, reste radical: “Nous ne serons jamais l’allié d’Israël, nous ne le reconnaîtrons pas comme voisin, nous ne lui permettrons pas de rester sur le moindre mètre carré palestinien”.

Fondé en 1987 dans les camps des réfugiés les plus démunis de Gaza, le Mouvement de Résistance Islamique est connu dans le monde pour ses attaques suicides contre Israël. Mais pour beaucoup de Palestiniens, le Hamas c’est surtout ses réseaux d’entraide et ses services sociaux…Une alternative au parti au pouvoir depuis dix ans, le Fatah, divisé, associé de trop près à la corruption dans l’administration, et incapable de mettre de l’ordre dans son camp. Le chaos sécuritaire dans lequel ses factions ont plongé les territoires palestiniens après la mort d’Arafat renforce l’image rassurante du Hamas. Conforté par son succès aux élections municipales, le Hamas présente 62 candidats, une liste créditée d’un tiers des voix, selon les sondages. Pour Nader Saed, professeur de sociologie de l’Université de Bir Zeit, c’est un changement radical : “Le Hamas a décidé d’agir dans les règles, de jouer le jeu sur le même registre que la communauté internationale, en tenant compte de ses règles. Résultat, le Hamas, de groupe militant, s’est transformé en groupe politique qui représente un vrai mouvement politique et social au sein de la société palestinienne”. Cette transformation lui ouvrira-t-elle les portes du gouvernement ? Ce qui est sûr, la progression spectaculaire d’un parti prônant la destruction d’Israël est embarrassante pour l’Autorité palestinienne.