DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Georgie sans gaz et sans électricité accuse Moscou

Vous lisez:

La Georgie sans gaz et sans électricité accuse Moscou

Taille du texte Aa Aa

Après l’explosion qui a conduit à la fermeture du principal gazoduc russe qui alimente le pays, les autorités tentent de rétablir les approvisionnements en se tournant vers l’Azerbaïdjan voisin. Outre le gaz, qui oblige les Georgiens à patienter des heures pour recharger leurs bonbonnes, l‘électricité pourrait faire défaut une vingtaine de jours encore. Elle est coupée dans de nombreux foyers à la suite là aussi d’une explosion contre une ligne à haute tension.

Le sabotage du gazoduc a eu lieu dans la république russe d’Ossétie du Nord, et selon Moscou il est l’oeuvre de terroristes tchètchènes. A Tbilissi les manifestants ont une autre version. Ce serait une manoeuvre russe pour faire payer à la Georgie son rapprochement avec l’Occident. Il y a quelques semaines l’Ukraine, privée alors elle aussi de gaz russe, lançait les mêmes accusations. Aujourd’hui c’est au tour de la Russie d’accuser Kiev. Selon les responsables de la société Gazprom, l’Ukraine prélèverait plus de gaz que prévu, et serait donc responsable de la baisse des livraisons de gaz observées en Europe. En Bosnie par exemple les livraisons ont chuté de 25% depuis 5 jours ; la cause c’est aussi une demande plus forte pour supporter la vague de froid exceptionnelle qui sévit en Europe de l’est.