DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Prisons secrètes de la CIA : des soupçons de plus en plus accusateurs contre les gouvernements européens

Vous lisez:

Prisons secrètes de la CIA : des soupçons de plus en plus accusateurs contre les gouvernements européens

Taille du texte Aa Aa

Les gouvernements européens étaient forcément au courant de l’existence de prisons secrètes sur leur territoire, c’est l’une des conclusions préliminaires de Dick Marty, rapporteur au Conseil de l’Europe sur le dossier des sites noirs de la CIA. Des accusations qui ne doivent pas concerner que la Roumanie et la Pologne, pour le sénateur suisse :

“C’est toute l’Europe qui est concernée par cette affaire, c’est trop simple de pointer du doigt seulement la Roumanie et la Pologne”. Détentions sans aucune légalité et au déni de la justice, torture, les faits sont graves et posent la question des moyens de lutte contre le terrorisme. “Avec quels moyens voulons-nous combattre le terrorisme, est-ce vrai que pour combattre le terrorisme il faille renoncer aux droits de l’homme, il faille renoncer à la dignité de l’homme, il faille renoncer à la justice, il faille renoncer à toutes les garanties que nous avons construites au cours de ces dernières décennies ?”, s’interroge le sénateur suisse.

Dick Marty, dont le rapport définitif est attendu pour le mois de mars, a précisé que le travail d’enquête se poursuivait… Mais il parle déjà de sous-traitance et de délocalisation de la torture, de plus d’une centaine de vols de la CIA qui sont passés par de nombreux pays européens.