DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

26 janvier 2006, le jour noir du Fatah

Vous lisez:

26 janvier 2006, le jour noir du Fatah

Taille du texte Aa Aa

Le premier à avoir ce jeudi matin tiré les lecons de cette déferlante islamiste, c’est le Premier ministre Ahmed Qorei. Depuis le Conseil législatif palestinien, il a annoncé son départ : “Je pense que le Hamas doit former un nouveau gouvernement, et personnellement j’ai présenté ma démission pour permettre à Mahmoud Abbas de désigner un nouveau Premier ministre”.

Le Fatah a exclu toute participation à un gouvernement radical. De quoi rendre l’avenir encore plus pénible pour Mahmoud Abbas. Le voilà président de l’Autorité palestinienne aux cotés d’islamistes qui prônent la destruction d’Israël. Comment dans ces conditions poursuivre les négociations de paix avec l’Etat hébreu ? Même dilemne pour la communauté internationale : dans la journée les Etats-Unis et l’Union européenne n’ont cessé d’exiger l’arrêt de la violence.