DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Argentine: La dernière marche des folles de Mai

Vous lisez:

Argentine: La dernière marche des folles de Mai

Taille du texte Aa Aa

Les militaires argentins les appelaient “les folles de la place de Mai”. Les Mères qui manifestent depuis des années devant “la casa rosada”, le palais présidentiel, ont entamé leur marche annuelle de 24 heures, pour la dernière fois. C’est le 25ème, et donc l’ultime grand défilé pour réclamer justice pour les disparus sous la dictature.

Hebe de Bonafini la fondatrice du mouvement, explique la décision des Mères : “C’est la dernière marche parce que l’ennemi n’est plus à la casa rosada”. L’ennemi, c‘était la junte militaire qui entre 1976 et 1983 a fait disparaître 30 000 opposants à la dictature. Mais aujourd’hui, l’actuel président Nestor Kirchner est considéré comme un ami par les Mères. Ces femmes qui ont entre 74 et 93 ans continueront malgré tout à manifester, chaque jeudi place de Mai à Buenos Aires, comme elles le font depuis presque 30 ans, pour leurs disparus.