DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Kosovo enterre son président, et la communauté internationale tremble pour la stabilité de la province

Vous lisez:

Le Kosovo enterre son président, et la communauté internationale tremble pour la stabilité de la province

Taille du texte Aa Aa

Ibrahim Rugova était responsable des négociations sur l’avenir du Kosovo. Il a toujours privilégié la voie de la diplomatie, ce qui lui a valu le surnom de “Gandhi des Balkans”.

De nombreuses personnalités sont attendues aux obsèques. Le président serbe a fait savoir qu’il souhaitait y participer mais Pristina a refusé. Un incident diplomatique qui inquiète la communauté internationale à quelques jours de l’ouverture prévue des négociations sur l’avenir du Kosovo. Une province administrée par l’ONU que deux communautés se disputent. La majorité albanaise, dont Rugova faisait partie, réclame l’indépendance, la minorité serbe s’y oppose. Il faut donc trouver un successeur à Rugova pour poursuivre ces négociations. En attendant les Albanais font la queue devant le parlement, transformé en chapelle ardente, pour apercevoir le président kosovar avant qu’il ne soit mis en terre au cimetière des Martyrs. On y plante 61 sapins. 61 ans, c’est l‘âge qu’avait Rugova lorsqu’il s’est éteint.