DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un jeune bizut militaire russe perd ses jambes et ses parties génitales

Vous lisez:

Un jeune bizut militaire russe perd ses jambes et ses parties génitales

Taille du texte Aa Aa

Un bizutage militaire tourne au cauchemar en Russie. L’affaire fait grand bruit dans un pays où les sévices sur les jeunes appelés sont affaires courantes. Les faits remontent à la soirée du nouvel an. De jeunes soldats d’une unité de blindés de Tcheliabinsk dans l’Oural ont été roués de coups par d’autres militaires. L’un d’entre eux, Andrey Sytchev, battu pendant trois heures, a du être amputé des deux jambes et de ses organes génitaux. Le jeune conscrit a aussi du attendre trois jours avant d‘être hospitalisé.

Le ministre de la Défense, Sergueï Ivanov a tenu à rassurer ses parents : “Le chef d‘état major général des forces armées russes va participer à l’enquête. Les conclusions seront rendues publiques lorsque l’enquête sera terminée. Nous ne couvrirons personne”. L’ampleur des bizutages, sévices physiques et moraux dans l’armée russe a toujours été minimisé par les autorités. Mais cette fois difficile de fermer les yeux. Huit soldats, dont trois officiers ont été arrêtés, et l’un deux, un sergent a été mis en examen.