DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Iran menace la communauté internationale

Vous lisez:

L'Iran menace la communauté internationale

Taille du texte Aa Aa

Les iraniens sont dans la rue décidés à soutenir leurs dirigeants dans le dossier nucléaire qui les oppose à la communauté internationale. Une communauté qui se présente désormais soudée. Les Etats-Unis, la France, la Grande-Bretagne, la Russie et la Chine sont tombés d’accord, hier soir à Londres, pour que le conseil de sécurité de l’ONU soit finalement saisi.

Attention rétorque Téhéran, à l’image d’Ali Larijani, principal dirigeant iranien en charge du nucléaire. Ce dernier menace de limiter la coopération avec l’AIEA en reprenant l’enrichissement d’uranium et en mettant un terme au contrôle poussé du programme nucléaire. Interrogé sur le dossier, Tony Blair, premier ministre britannique, a répondu à une question sur les sanctions éventuellement infligées à la République islamique. “L’Iran est face à des choix clairs. Soit ses dirigeants assouplissent leurs positions face à la communauté internationale, soit cette communauté risque de se pencher très sérieusement sur le cas iranien et sur sa politique. Cette méfiance de notre part est renforcée par les propos tenus par le président iranien ou par le fait que nous savons qu’ils supportent le terrorisme dans différents endroits du globe”. Même si les opposants au régime iranien défilent pour réclamer des sanctions immédiates, la communauté internationale a convenu d’avancer pas à pas. Avant d’entreprendre quoique ce soit, comme la mise en place de sanctions, le conseil de sécurité attendra, le 6 mars prochain, les conclusions du rapport sur le programme nucléaire iranien.