DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'affaire des caricatures de Mahomet ne cesse de prendre de l'ampleur

Vous lisez:

L'affaire des caricatures de Mahomet ne cesse de prendre de l'ampleur

Taille du texte Aa Aa

Cette affaire met la liberté de la presse sur la sélette. Jacques Lefranc, le directeur de la publication de France Soir, a été licencié par Raymond Lakah, le propriétaire franco-égyptien du quotidien français pour avoir autorisé la reproduction de ces caricatures.

Jacques Lefranc : “Ce n’est pas un débat sur l’islam, ce n’est pas un débat sur les musulmans. C’est un débat sur la liberté d’expression. Est-il permis à des citoyens dans une société démocratique et laïque de dessiner des caricatures représentant des divinités ?” L’islam interdit la représentation de Mahomet et ces caricatures ont provoqué la colère du monde musulman, notamment à Gaza où plusieurs militants du Jihad islamique ont encerclé puis fermé jusqu‘à nouvel ordre les bureaux de l’Union européenne. Ils ont également menacé de s’en prendre à des occidentaux, notamment aux Danois, aux Français et aux Norvégiens. Anders Fogh Rasmussen, le Premier ministre danois, a décidé de réunir dès ce vendredi tous les ambassadeurs en poste à Copenhague. Il avait condamné ces caricatures tout en réaffirmant la liberté de la presse danoise. Ces caricatures avaient été publiées pour la première fois en septembre dernier dans le journal danois Jyllands-Posten. Un journal norvégien les avait reprises il y a quelques semaines. Cette affaire a provoqué un coup de froid diplomatique doublé d’un appel au boycott des produits danois mais aussi norvégiens et français dans de nombreux pays musulmans, notamment au Maghreb et dans le Golfe persique.