DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Cinquième tentative d'élections générales en Haïti

Vous lisez:

Cinquième tentative d'élections générales en Haïti

Taille du texte Aa Aa

Les observateurs internationaux qui débarquent en Haïti ont du pain sur la planche : ils vont devoir contrôler le bon déroulement des élections présidentielles et parlementaires qui vont avoir lieu sur l‘île à partir de mardi. En effet la situation est toujours très confuse en Haïti, qui n’a toujours pas de président depuis février 2004 et la chute de Jean-Bertrand Aristide.

La crainte de violences risque de décourager ses habitants d’aller voter, malgré la présence, à Port au Prince, de 7500 casques bleus et 2000 policiers internationaux. On estime en effet que plus de 200 000 armes à feu circulent illégalement dans l‘île, et les enlèvements crapuleux se sont multipliés ces derniers mois dans la capitale. Le chef des forces de l’ONU rappelle d’ailleurs que ses hommes sont là pour assurer la paix et ne constituent en aucun cas une force d’occupation. Un rappel pas inutile, car neuf casques bleus ont été tués lors d’actions hostiles ces derniers mois. Les forces de sécurité sont donc déjà sur le qui-vive pour ces élections. Plus de trente candidats se sont inscrits pour la présidentielle, dont on ne connaîtra les résultats que trois jours après le scrutin, soit à la fin de la semaine prochaine.