DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les Européens tentent de désamorcer la colère des musulmans

Vous lisez:

Les Européens tentent de désamorcer la colère des musulmans

Taille du texte Aa Aa

Mais les Vingt-Cinq ne parviennent pas à adopter une position commune.

Au Danemark, où tout a commencé après la publication des dessins satiriques dans le journal Jyllands-Posten, Anders Fogh Rasmussen, le premier ministre a reçu ce vendredi matin tous les ambassadeurs accrédités auprès de Copenhague. “Le gouvernement danois ne pourra jamais s’excuser au nom d’un journal libre et indépendant. Dans notre système politique, c’est tout simplememt impossible car les médias sont indépendants”. A Londres, une manifestation a eu lieu devant l’ambassade danoise. Le Royaume-Uni s’est désolidarisé des pays où les caricatures ont été publiées estimant qu’il s’agissait d’un manque de respect comme le rappelle le chef de la diplomatie britannique, Jack Straw : “Il y a la liberté de la presse, nous la respectons tous. Mais il n’y a pas d’obligation d’insulter ou d‘être gratuitement blessant. Je crois que la nouvelle publication de ces caricatures n‘était pas nécessaire”. Jack Straw fait allusion aux nombreux journaux européens qui ont choisi de publier ces dessins satiriques jugés blasphématoires par l’Islam. En France, la plupart des hommes politiques souhaitent préserver la liberté de la presse sans jeter de l’huile sur le feu à l’image de Philippe Douste-Blazy. Le ministre des Affaires étrangères appellent chacun à la retenue :“J’ai vu qu’on pouvait brûler ici ou là des drapeaux occidentaux, évidemment je le condamne mais ce que je condamne aussi c’est que l’on puisse faire avec de la religion de la politique”. La France, le Danemark et la Norvège sont dans le collimateur de certains musulmans qui ont menacé de s’en prendre à leurs ressortissants. De leurs côtés, les Etats-Unis ont pris clairement position contre sescaricatures qu’ils qualifient d’incitation à la haine religieuse ou ethnique.