DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Téhéran souffle le chaud et le froid après son renvoi devant le Conseil de sécurité de l'ONU

Vous lisez:

Téhéran souffle le chaud et le froid après son renvoi devant le Conseil de sécurité de l'ONU

Taille du texte Aa Aa

Un pas en arrière, un pas en avant. La décision de l’AIEA de transmettre le dossier du nucléaire iranien au Conseil de sécurité des Nations Unies change la donne pour Téhéran. Si d’un côté, le président Ahmadinejad a minimisé la portée de cette saisine, le porte-parole de la diplomatie iranienne a indiqué que les négociations avec la Russie vont se poursuivre. Moscou a proposé la création sur son territoire d’une entreprise commune d’enrichissement d’uranimum iranien. Une solution soutenue par les européens et les américains. Hamid Reza Assefi a démenti les propos du chef de la délégation iranienne à Vienne qui avait estimé samedi que la proposition russe n’avait plus de sens.

L’Agence Internationale de l’Energie Atomique a adopté samedi une résolution demandant à Téhéran de suspendre toutes ses activités nucléaires sensibles. En représailles le président iranien a décidé de suspendre les contrôles inopinés de l’Agence et annoncé la reprise de l’enrichissement d’uranium à grande échelle. L’Iran a jusqu’au 6 mars pour se conformer aux demandes de l’AIEA.