DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Attentats du 11 septembre : libération d'El-Motassadeq

Vous lisez:

Attentats du 11 septembre : libération d'El-Motassadeq

Taille du texte Aa Aa

En remettant en liberté Mounir el-Motassadeq, la justice allemande en a surpris plus d’un. Le Marocain qui avait été le premier islamiste condamné au monde pour sa participation aux attentats du 11 septembre s’est engouffré dans la voiture de son avocat, hier soir à Hambourg, après avoir quitté la maison d’arrêt où il purgeait une peine de sept ans de prison. Selon cet avocat, cette libération est liée à un arrêt de la Cour constitutionnelle allemande saisie par el-Motassadeq pour faire valoir “qu’il s‘était bien comporté”.

Depuis son premier procès en 2002, l’affaire el-Motassadeq est un feuilleton judiciaire. Condamné pour complicité de meurtre en 2003, acquitté pour manque de preuves puis libéré en 2004, el-Motassadeq se retrouve derrière les barreaux en août 2005 après une condamnation à sept ans de prison pour, cette fois, appartenance à la “cellule de Hambourg” – la fameuse cellule dont ont fait partie plusieurs kamikazes des attentats du 11 septembre. Sa libération hier sera provisoire si la Cour de cassation allemande confirme cette dernière condamnation.