DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Caricatures : un journal iranien lance un concours sur l'Holocauste

Vous lisez:

Caricatures : un journal iranien lance un concours sur l'Holocauste

Taille du texte Aa Aa

Les protestations contre les caricatures de Mahomet continuent de déraper. Les juifs, cibles favorites du régime iranien, ne sont plus épargnés par ce déferlement de haine et de violence qui secouent les pays musulmans. Le quotidien iranien Hamsharhi, le plus important d’Iran, lance un concours de caricatures sur l’Holocauste en réponse à la publication de celles sur le prophète Mahomet dans la presse européenne.

Un type de représailles bien difficile à comprendre mais qui s’explique probablement par l’obsession que nourrit Téhéran à l‘égard d’Israël. “Pour nous, il y a une ligne rouge à ne pas franchir, a expliqué le dessinateur d’Hamsharhi qui s’occupe du concours Davoud Kazemi. Mais l’occident l’a fait avec ces caricatures du prophète. A présent c’est notre tour de vous défier, de produire des caricatures sur le présumé fait historique de l’Holocauste”. Ces représailles qui suscitent l’indignation en Occident ne peuvent qu’alimenter la polémique sur les manipulations dans cette crise qui a fait d’autres morts hier. Le Premier ministre danois Anders Fogh Rasmussen, critiqué dans son pays par l’opposition de gauche pour avoir mal géré cette affaire, a appelé au calme et à la raison : “Nous faisons face aujourd’hui à une crise mondiale qui prend de l’ampleur et que les autorités pourraient ne plus pouvoir gérer. En ce moment, les radicaux, les extrémistes et les fanatiques jettent de l’huile sur le feu pour leur propre compte”. Et du feu, il y en a eu à Téhéran. Hier soir encore, des manifestants s’en sont pris à l’ambassade de Norvège. C’est d’abord au Danemark puis en Norvège que les caricatures controversées ont été publiées avant d‘être affichées dans d’autres quotidiens européens, au grand dam de chefs religieux chrétiens et juifs.