DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Kofi Annan : continuer à publier les caricatures n'est pas responsable


monde

Kofi Annan : continuer à publier les caricatures n'est pas responsable

Kofi Annan condamne les violences anti-occidentales mais aussi les journaux et les médias qui continuent à publier les caricatures du prophète Mahomet.Le secrétaire général de l’Onu, qui n’a pas remis en question la liberté de la presse, a exhorté les médias à faire preuve de responsabilité et de discernement. “Honnêtement, a-t-il dit, je ne comprends pas pourquoi des journaux publieraient ces dessins aujourd’hui qui mettent de l’huile sur le feu”. Kofi Annan a estimé également qu’il n’y avait pas de preuve que la Syrie et l’Iran avaient attisé les violences.

Parallèlement, les appels à l’apaisement et les mesures pour renouer le dialogue se multiplient. A l’image d’une table-ronde organisé à Paris par Reporters sans frontières avec notamment la Commission arabe des droits humains. L’idée est de trouver les moyens de protéger la liberté d’expression tout en assurant le respect des diverses sensibilités religieuses. D’autres décident de soutenir la publication des caricatures du prophète Mahomet comme ici à Lisbonne. Une vingtaine de Portugais ont signé une lettre de solidarité avec le peuple danois. Une manifestation organisée entre autres par une journaliste devant l’ambassade danoise.
Plus d'infos:

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

La modernisation de l'OTAN au coeur de la réunion des ministres de la Défense de l'Alliance