DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Six Etats-membres de l'Union appellent à ne pas trop couper dans le projet de directive Bolkestein

Vous lisez:

Six Etats-membres de l'Union appellent à ne pas trop couper dans le projet de directive Bolkestein

Taille du texte Aa Aa

L’Espagne, les Pays-Bas, le Royaume-Uni, la Pologne, la Hongrie et la République tchèque ont adressé une lettre à la Commission pour défendre la libéralisation des services. Ces pays sont d’avis que les prestataires doivent être parfaitement libres d’offrir leurs services dans un autre Etat de l’Union, y compris dans certains secteurs publics. Alors que le texte doit être débattu et soumis à un premier vote la semaine prochaine au Parlement européen, les groupes socialiste et conservateur se sont mis d’accord sur un compromis, qui est loin de faire l’unanimité. Certains, comme le patronat européen et les pays auteurs de la lettre, pensent qu’il ne va pas assez loin dans la libre-circulation des services. D’autres, à l’image des Verts et des syndicats, y voient un encouragement au dumping social. Les syndicats européens qui ont appelé à la mobilisation mardi prochain à Strasbourg.