DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Grippe aviaire: L'Union européenne n'est plus épargnée

Vous lisez:

Grippe aviaire: L'Union européenne n'est plus épargnée

Taille du texte Aa Aa

Pour la première fois, le virus H5N1, le plus dangereux, a été détecté en Italie et en Grèce où tous les cas concernent des oiseaux sauvages. Le ministre italien de la Santé l’a annoncé samedi après une réunion de crise. 17 cygnes sauvages ont été trouvés morts ces derniers jours en Sicile, en Calabre et dans les Pouilles. Mais le ministre se veut rassurant, il n’y a pour l’instant aucun risque pour la santé humaine.

En Grèce, le virus H5N1 a aussi été détecté sur des cygnes sauvages. Des oiseaux ont été retrouvés morts dans la région de Salonique. Une zone de protection et de surveillance a été mise en place à la demande de l’Union européenne. Là encore les autorités se veulent rassurantes car aucun cas n’a encore touché les unités d‘élevage des volailles. Hors de l’Union, la Bulgarie annonce elle aussi être frappée par l‘épizootie. La forme la plus virulente du virus a été détectée sur un cygne sauvage retrouvé mort dans la région de Vidin. Des mesures de confinement ont été décrétées. Le virus est surtout présent en Asie. La Chine et l’Indonésie ont toutes deux fait état d’un nouveau décès dû à l‘épizootie. La grippe aviaire a également fait son apparition cette semaine en Afrique dans des élevages de volailles du Nigéria. Le pays se prépare au pire. Des dizaines de milliers d’oiseaux sont abattus. Le virus H5N1 découvert au Nigéria est le même que celui qui a frappé les élevages en Asie, en Europe centrale et en Turquie.