DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Grippe aviaire : la Commission européenne veut que les mesures de prévention soient appliquées automatiquement

Vous lisez:

Grippe aviaire : la Commission européenne veut que les mesures de prévention soient appliquées automatiquement

Taille du texte Aa Aa

Ne pas attendre pour réagir. Tel est le message que Bruxelles compte faire passer ce lundi. La Commission européenne a décidé que désormais quand un Etat membre détectera un cas suspect de grippe aviaire, il devra appliquer de manière automatique les mesures de prévention et de restrictions déjà approuvées, sans attendre l’autorisation de Bruxelles.

Les cas confirmés en Italie et en Grèce ont conduit la Commission à modifier le mécanisme d’application de ces mesures, mesures qui doivent encore être approuvées ce lundi par Bruxelles. Le virus H5N1 a pour l’heure été identifié dans trois régions du sud de l’Italie, les Pouilles, la Calabre et la Sicile. Une certaine psychose a commencé à se manifester dans la péninsule, où des dizaines de cadavres d’oiseaux morts ont été signalés aux autorités. Celles-ci se veulent rassurantes. “Je suis effrayé. Je ne sais pas trop. Qui peut m’assurer que mes poules et mes coqs n’ont pas été en contact avec des animaux sauvages?”, demande ce villageois. La Slovénie a pris des mesures de prévention après la découverte d’un cas suspect mais les autorités attendent encore de savoir de quelle souche de la grippe aviaire il s’agit. En Grèce les autorités ont appelé la population à respecter les mesures de confinement des volailles et ont rappelé quelques principes de précaution : “Si vous voyez un oiseau mort, ne le touchez pas. Prévenez immédiatement les autorités”. Aucun cas humain n’a été signalé en Grèce ou en Italie. La grippe aviaire a tué au moins 88 personnes en Asie et au Moyen-Orient et entraîné l’abattage de millions de volatiles.