DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Branle-bas de combat des autorités européennes pour endiguer l'épizootie de grippe aviaire

Vous lisez:

Branle-bas de combat des autorités européennes pour endiguer l'épizootie de grippe aviaire

Taille du texte Aa Aa

L’Autriche, la Slovénie, la France, la Grèce, l’Italie, qui en est à sont dixième cas, et l’Allemagne sont touchées. Depuis le début de la semaine, une soixantaine de cas de H5N1 ont été recensés outre-Rhin. La chancelière allemande Angela Merkel s’est rendue ce dimanche sur l‘île de Rügen, en mer Baltique, où 18 cas de grippe aviaire ont été découverts.

Une équipe d’experts en décontamination est déployée sur place. Un élevage a été abattu pour éviter les risques de propagation. L’Union européenne n’a connu aucun cas humain de la maladie. Tout comme l’Inde où la mort d’un éleveur de volaille avait inquiété les autorités. Après analyses, New Delhi confirme que l’homme n‘était pas porteur du H5N1. Dans les Etats membres de l’Union, les oiseaux d‘élevages sont également épargnés, seuls les oiseaux sauvages sont pour l’heure victime du virus. Paradoxalement, c’est pour cette raison que les éleveurs touchés de plein fouet par la psychose des consommateurs, ne peuvent être indemnisés. Les règles communautaires sont strictes : si aucun élevage n’est infecté Bruxelles ne peut indemniser les agriculteurs même si les ventes de volailles ont chuté de 70% en Italie, et de 50% en Grèce, notamment. Les ministres européens de l’Agriculture se réunissent ce lundi à Bruxelles pour tenter de trouver une issue à cette crise.