DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Iran souffle le chaud et le froid dans les négociations sur son programme nucléaire

Vous lisez:

L'Iran souffle le chaud et le froid dans les négociations sur son programme nucléaire

Taille du texte Aa Aa

Téhéran affirme avoir progressé lors de ses entretiens à Moscou mais les autorités russes sont plus réservées. La base des négociations reste la proposition faite par le Kremlin d’enrichir l’uranium iranien en Russie.

La délégation iranienne espère parvenir à un accord notamment sur la création d’une entreprise mixte. Néanmoins, l’Iran refuse toujours l’idée d’un moratoire sur l’enrichissement d’uranium. Les pourparlers doivent continuer jeudi à Téhéran mais la presse russe semble pessimiste. Sergueï Kirienko, le chef de l’agence russe de l‘énergie atomique se montre prudent : “Je ne suis pas en mesure de prévoir le résultat. La Russie s’efforce de résoudre la crise de manière pacifique et constructive”. Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad ne veut plus en revanche discuter avec la troïka européenne (France, Allemagne et Royaume-Uni). Les pourparlers sont rompus depuis le 10 janvier, date où Téhéran a repris ses activités d’enrichissement.De nombreux observateurs estiment que l’Iran cherche à gagner du temps alors que l’AIEA doit se prononcer sur son éventuel renvoi devant le Conseil de Sécurité des Nations-Unies le 6 mars prochain.