DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Informations contradictoires sur l'arrestation de Ratko Mladic

Vous lisez:

Informations contradictoires sur l'arrestation de Ratko Mladic

Taille du texte Aa Aa

Ratko Mladic est-il sur le point d‘être arrêté ? A en croire certains médias serbes et bosniaques, cela ne fait aucun doute. Belgrade, Washington et le Tribunal pénal international démentent catégoriquement. Selon certaines sources, l’ex-général serbe a été localisé dans un monastère ou dans un pavillon de chasse et serait en train de négocier les conditions de sa reddition.

Réactions hier à Belgrade : “il doit être arrêté le plus tôt possible”! “Je ne pense pas qu’ils doivent l’arrêter… Vu tout ce qui s’est passé dans le pays”, pense un autre homme. Le général Ratko Mladic et le chef politique des Serbes de Bosnie, Radovan Karadzic sont tous deux recherchés par le TPI de la Haye depuis 1995. Ils ont été inculpés de crimes de guerre et de génocide dans le cadre du siège de Sarajevo, qui avait duré trois ans et fait 12000 morts. Il leur est aussi reproché leur responsabilité dans le massacre de Srebrenica, quand près de 8000 musulmans ont été exécutés par les militaires serbes. L’arrestation de Mladic pourrait constituer le dénouement in extremis rêvé pour la Serbie car c’est mardi prochain que l’Union européenne doit décider de poursuivre ou de geler les discussions d’adhésion avec Belgrade. Discussions qui sont conditionnées à une pleine coopération des autorités serbes avec le TPI, comme ne cesse de le marteler la Commission européenne. Des heures décisives, donc, pour l’avenir européen de la Serbie-Monténégro.