DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Irak : l'attaque du mausolée de Samarra ravive les tensions entre chiites et sunnites

Vous lisez:

Irak : l'attaque du mausolée de Samarra ravive les tensions entre chiites et sunnites

Taille du texte Aa Aa

L’attaque contre le mausolée de l’imam Ali al-Hadi a déclenché la fureur des chiites. Tôt mercredi matin, des hommes armés ont déposé des bombes dans la Mosquée d’Or de Samarra, endommageant une partie de la coupole et détruisant partiellement l‘édifice. Ce sanctuaire est l’un des haut-lieux saints de l’islam chiite. Si l’attentat n’a fait aucune victime il a en revanche ravivé les tensions entre chiites et sunnites. A Bagdad, plus de 10 000 personnes sont descendues dans les rues. Certains s’en sont pris à des mosquées sunnites. Le grand Ayatollah Ali Sistani a condamné la profanation du mausolée de Samarramais a appelé à manifester pacifiquement.

Les autorités ont lancé des appels au calme. Ibrahim Djaafari a demandé à la population de ne pas tomber dans le piège de la guerre civile. Trois jours de deuil ont été décrété pour la destruction du mausolée. Dans la ville sainte de Najaf, près de 2000 chiites ont crié vengeance. Les américains pressent le Premier ministre d’intégrer les sunnites au gouvernement ce qui selon eux permettrait d’enrayer la violence. Ibrahim Jaafari a jusqu‘à présent toujours refusé.