DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Iran confirme son intention de produire de l'uranium enrichi sur son territoire

Vous lisez:

L'Iran confirme son intention de produire de l'uranium enrichi sur son territoire

Taille du texte Aa Aa

Le monde n’a rien à craindre du programme nucléaire iranien selon le ministre des affaires étrangères Manouchehr Mottaki.
Interviewé à Bruxelles deux semaines avant que l’Agence Internationale de l‘énergie ne décide de transférer le dossier iranien au Conseil de Sécurité de l’ONU, le chef de la diplomatie iranienne se dit prêt à trouver un accord avec la communauté internationale mais rappelle que le but de son pays est de produire son propre combustible nucléaire, même si l’Iran et la Russie sont parvenus mardi à s’entendre sur les bases d’une formule commune à propos de l’enrichissement d’uranium iranien en Russie.

Euronews
Bienvenue sur Euronews monsieur le ministre, vous avez dit que le temps de la négociation est venu et que celui des menaces est fini : ça veut dire quoi ?

M. Mottaki
Quand nous avons eu une réunion avec la troïka de l’Union européenne à New York, Monsieur Fischer a clairement affirmé que depuis le début ils refuseraient le droit à l’Iran de posséder la technologie nucléaire. C’est pourquoi nous pensons qu’ils doivent changer leur point de vue.

Euronews
La proposition russe est assez bonne, mais peut-être attendez-vous plus ? Qu’est-ce que vous attendez de ce dossier maintenant ?

M. Mottaki
Dans la période de cette proposition, de sa mise en application, notre objectif est d’enrichir l’uranium principalement en Iran. En Iran finalement……… Pour l’instant nous sommes dans une position de coopération, pour travailler avec les autres parties sur la prochaine étape du dossier qui est la production de combustible nucléaire à grande échelle………….parce que finalement, notre but c’est de produire de grandes quantités de combustible…. en Iran principalement…….Mais ça ne se fera pas tout de suite.

Euronews
Vous ne pensez pas que le durcissement de votre discours contre Israël, en affirmant notamment que Israël doit être détruite, est contre-productif dans l’optique de vous approprier la technologie nucléaire ?

M. Mottaki
Le régime sioniste a déjà déployé des armes nucléaires dans les territoires palestiniens et ça n’inquiète personne. Nous avons déjà plusieurs fois expliqué que notre politique fait que les armes nucléaires n’ont pas leur place dans notre philosophie de défense…….et par dessus tout de ce que nous avons déjà mentionné : …..à savoir que notre religion….les commandements de notre religion….nous interdisent de fabriquer des armes nucléaires.

Euronews
Les Etats Unis et l’Europe de leur côté sont en guerre contre le terrorisme.

M. Mottaki
Nous sommes en position de coopération et d‘échange de vues avec les européens, mais malheureusement avec la situation au Moyen-Orient, l’Europe suit ce que lui dictent les Etats Unis et les évènements auxquels nous assistons au Moyen-Orient en ce moment montrent que l’interprétation des européens n’est pas correcte.

Euronews
Êtes-vous prêts à soutenir le Hamas ?

M. Mottaki
Nous soutenons le peuple palestinien dans son désir, son choix et c’est son choix …..son choix le plus strict.

Euronews
Et à propos du Hezbollah ?

M. Mottaki
Le Hezbollah est un parti, pourquoi les Etats Unis et l’Europe vont imposer leur vision des choses au Liban. Pourquoi voudrait-ils se mêler de ce qui se passe au Liban ?

Euronews
Parce que les Etats Unis et l’Europe combattent le terrorisme.

M. Mottaki
Nous ne considérons pas que les groupes qui combattent pour libérer leur territoire de l’occupation du régime sioniste sont des terroristes. On devrait s’asseoir ensemble pour trouver une nouvelle définition du terrorisme. Depuis le tout début, l’Iran était contre les talibans en Afghanistan alors que les Etats Unis et leurs alliés soutenaient le régime des Talibans en Afghanistan.

Euronews
Oui mais quelque part vous devez coopérer avec les Etats Unis en Irak parce que Téhéran et Washington se reposent sur le même realis en Irak : les organisatiosn chiites…

M. Mottaki
Nous considérons le peuple irakien dans son ensemble et nous considérons qu’ils sont tous partie prenante, aussi bien les chiites que les kurdes sunnites, les turkmènes, dans l’histoire politique de leur pays : c’est la thèse que nous avons toujours soutenue et ils devraient savoir que nous avons soutenu l‘évolution politique et la formation du gouvernement en Irak. Et parce que nous sommes dans la région, nous savons que c‘était la chose à faire que de soutenir ça mais maintenant nous croyons que la poursuite de l’occupation de l’Irak va à l’encontre du peuple irakien et des pays de la région et à l’encontre de la sécurité et de la stabilité dans certains de ces pays, particulièrement dans la région sud de l’Iran.