DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Bagdad impose un couvre-feu pour enrayer les violences interconfessionnelles

Vous lisez:

Bagdad impose un couvre-feu pour enrayer les violences interconfessionnelles

Taille du texte Aa Aa

En ce jour de prière pour les musulmans, les autorités craignent plus que jamais que l’Irak ne bascule dans une guerre civile opposant Chiites et Sunnites. La police a donc reçu l’ordre d’arrêter toute personne qui tenterait de descendre dans la rue avant 14 heures à Bagdad et dans trois provinces environnantes.

Le président Talabani a voulu réunir, hier, tous les chefs politiques pour trouver une issue à cette crise mais la principale liste sunnite a boycotté la réunion. Depuis l’attentat perpétré mercredi contre le mausolée chiite de Samara, les affrontements entre les deux communautés se succèdent au grand dam du président américain : “Cet attentat avait pour but de provoquer des combats entre civils, explique George Bush. C’est un acte diabolique. La destruction d’un lieu saint est un acte politique”. La communauté internationale a unanimement condamné l’attentat perpétré contre ce lieu saint de la majorité chiite qui a provoqué des représailles contre la minorité sunnite. Au moins 130 personnes ont été assassinées depuis mercredi en Irak.