DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'affaire des ports américains au Congrès.

Vous lisez:

L'affaire des ports américains au Congrès.

Taille du texte Aa Aa

Le groupe de Dubaï DP World accepte de retarder sa prise de contrôle de six ports américains et d’engager des discussions avec Washington, face aux craintes suscitées par son projet aux Etats-Unis.

L’affaire a débuté il y a deux semaines avec le rachat par DP World du groupe britannique P & O, et de ses trentes ports dans le monde dont ceux de New York, Baltimore et Philadelphie pour 5,7 milliards d’euros. L’opération a provoqué une levée de boucliers au Congrès américain, bien que la maison blanche y soit favorable, le président des Etats-Unis:

“La gestion de certains ports, auparavant effectuée par une société étrangère, va être faite par une autre société étrangère. On ne doit donc pas s’inquiéter pour notre sécurité. Ce marché n’irait pas plus loin si il mettait en cause la sécurité aux Etats- Unis”.

Ce n’est pas l’avis de l’opposition politique au Congrès menée par Hillary Clinton:

“Si le 11 septembre était dû à une insuffisance d’imagination et Katrina à une défaillance d’initiative, nous avons affaire ici à une défaillance de jugement. Depuis le 11 septembre, la sécurité dans les ports est trop importante pour être traitée de la sorte”

L‘état du New jersey a engagé une procédure judiciaire pour bloquer la vente du port de Newark et exiger une enquête sur ses conséquences sur la sécurité nationale.