DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Taxes anti-dumping : Pékin n'est pas content

Vous lisez:

Taxes anti-dumping : Pékin n'est pas content

Taille du texte Aa Aa

Il fallait s’y attendre. Pékin fait part de son mécontentement après les éventuelles taxes anti-dumping qu’envisage de prendre l’Union européenne sur les importations chinoises de chaussure en cuir. Le ministère chinois du Commerce demande à l’Union “d’analyser de nouveau ce dossier de manière raisonnable et de prendre une décision conformément aux règles de l’Organisation Mondiale du Commerce.”

La Commission a pour l’instant proposé d’imposer des taxes anti-dumping de 20 % sur certaines chaussures de Chine et du Vietnam. Les importations de chaussures made in China ont progressé de 320 % ; celles fabriquées au Vietnam ont bondi de 700 % en l’espace de 12 mois seulement. Mais après les soutiens-gorge, les pull-overs, les chaussures, un autre conflit pourrait éclater : cette fois-ci à propos des sacs en plastique fabriqués en Chine, en Malaisie et en Thaïlande