DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Grippe aviaire : Bruxelles veut rassurer ses partenaires commerciaux

Vous lisez:

Grippe aviaire : Bruxelles veut rassurer ses partenaires commerciaux

Taille du texte Aa Aa

L’Union européenne tente de rassurer ses partenaires commerciaux après l’apparition du virus H5N1 de la grippe aviaire dans un élevage français et les appelle à ne pas réagir de façon disproportionnée.

Une allusion à peine voilée au Japon qui a suspendu ses importations de volailles françaises en apprenant qu’un élevage de dindes avait été contaminé, dans l’est du pays, par le H5N1, virus hautement pathogène et transmissible à l’homme. Paris tente pour sa part de négocier avec Tokyo une levée de l’embargo sur le foie gras. La France est le premier pays dont un élevage a été touché mais les cas de H5N1 sur des oiseaux sauvages ont été relevés dans 15 autres pays de la région. En Allemagne, notamment, un quatrième Land a été touché près de la frontière polonaise. Deux volatiles morts du virus de la grippe aviaire ont été retouvés dans le Brandebourg. Plus au sud, près du lac de Constance, un canard sauvage a été testé positif au H5N1. Pour l’heure, aucun être humain n’a été contaminé par le virus au sein de l’Union européenne. Virus qui a fait près de 90 victimes dans le monde.