DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Vallée des Loups - Irak, super-production turque très controversée

Vous lisez:

La Vallée des Loups - Irak, super-production turque très controversée

Taille du texte Aa Aa

A Istanbul, en Turquie, les cinémas ne désemplissent pas. “la Vallée des Loups – Irak” n’est pas seulement le film le plus cher de l’histoire du cinéma turc, c’est aussi par lui que la polémique arrive. Mélangeant fiction et éléments réels, c’est une violente diatribe contre l’action américaine en Irak.

“Ca dit la vérité. Ce que nous voyons dans le film est ce que nous voyons dans les journaux télévisés, estime ce spectateur. Le film est aussi un peu anti-américain”. “Je trouve que le film est trop brutal. J’ai l’impression que la haine nous est imposée, pense au contraire cette spectatrice”. Seuls deux acteurs hollywoodiens jouent dans le film, l’un est un officier américain illuminé et sanguinaire, l’autre joue un docteur juif qui n’hésite pas à dépouiller de leurs organes les prisonniers irakiens pour les envoyer à des patients en Israël ou aux Etats-Unis. Bahadir Ozdener, scénariste : “Des cris de douleur s‘élèvent d’Irak et nous ne devons pas fermer nos oreilles. L’Irak est à 200 km d’ici. Les Etats-Unis disent qu’ils sont venus apporter la démocratie, mais on peut dire qu’en Irak ce sont plutôt des violations des droits de l’Homme”. Aussi caricatural qu’un Rambo, en quelque sorte, mais dans l’autre sens. Sükran Kuyucat Esen, professeur de communication à l’Université de Marmara : “Ce film agite et provoque nos sentiments par la dramatisation des images et l’utilisation de gros-plans. Cela en fait un film de propagande construit sur une base de culture populaire”. En Allemagne, le film, sorti il y a trois semaines, a été retiré de plusieurs salles, taxé notamment d’antisémitisme. Et le Premier ministre bavarois, Edmund Stoiber, a même demandé des exuses au gouvernement turc.