DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un transport de marchandises plus sûr, face au risque terroriste

Vous lisez:

Un transport de marchandises plus sûr, face au risque terroriste

Taille du texte Aa Aa

Tel est l’objectif de la nouvelle règlementation proposée par la Commission européenne. L’accent serait mis sur les transports ferroviaire et routier, deux modes pour lesquels il n’existe pas de règles sécuritaires communes, contrairement aux secteurs aérien et portuaire. Un statut d’opérateur sûr serait décerné aux bons élèves, tout au long de la chaîne d’approvisionnement. Les explications de ce porte-parole à Bruxelles :

“Comment obtenir ce statut d’opérateur sûr? En tant qu’entreprise, il vous faut un système de gestion de la sûreté, des ressources pour la prévention des risques sécuritaires et des infractions, et vous devez remplir un nombre minimum d’exigences qui sont détaillées dans le règlement et qui concernent la protection physique de l’extérieur et des bâtiments, le contrôle de l’accès, la sécurité du personnel, et les procédures de sécurité pour les cargaisons. C’est en remplissant ces conditions que l’on obtiendra le statut d’opérateur sûr.”

Tout les maillons du transport terrestre et maritime pourront demander ce label, depuis l’expéditeur jusqu‘à l’entreprise de stockage. En contrepartie, ils bénéficieront d’une procédure accélérée aux frontières et auront moins de formalités à remplir. Pour entrer en vigueur, ces nouvelles règles devront obtenir le feu vert du Parlement européen et des Etats-membres.