DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'AIEA se penche une nouvelle fois sur le dossier nucléaire iranien

Vous lisez:

L'AIEA se penche une nouvelle fois sur le dossier nucléaire iranien

Taille du texte Aa Aa

La confrontation entre les pays occidentaux et l’Iran franchit un nouveau seuil ce lundi. L’exécutif de l’Agence internationale de l‘énergie atomique réexamine à Vienne le dossier nucléaire controversé de Téhéran. Le rapport remis par le directeur général de l’AIEA devrait constater que l’Iran a ignoré la précédente résolution de l’Agence qui réclamait un renoncement aux activités nucléaires sensibles.

John Bolton, l’ambassadeur des Etats-Unis auprès de l’ONU, prévient le régime iranien que “s’il continue sur la voie de l’isolement international, il y aura des conséquences concrètes et douloureuses. Plus longtemps nous serons confrontés à la menace iranienne, poursuit-il, plus le problème sera difficile à résoudre”. Le Conseil de sécurité de l’ONU pourrait se saisir du dossier dès cette semaine. D’après la presse américaine, Washington veut que le Conseil donne ensuite un ultimatum d’un ou deux mois à l’Iran pour qu’il suspende ses activités d’enrichissement d’uranium. Téhéran a encore fait savoir dimanche que tout transfert de son dossier devant l’exécutif des Nations unies l’inciterait au contraire à poursuivre ses recherches nucléaires. Ali Larijani, le principal négociateur iranien, a même laissé entendre que son pays, quatrième producteur mondial de brut, pourrait utiliser l’arme pétrolière en cas d’escalade. La rue répond présente pour soutenir le régime. Hier encore, des milliers de personnes se sont rassemblées près du mausolée de l’ayatollah Khomeini à Téhéran.