DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ramallah : première séance houleuse du nouveau Parlement palestinien

Vous lisez:

Ramallah : première séance houleuse du nouveau Parlement palestinien

Ramallah : première séance houleuse du nouveau Parlement palestinien
Taille du texte Aa Aa

Première session du nouveau Parlement palestinien et premier couac entre députés majoritaires du Hamas et ceux du Fatah. Ces derniers ont quitté la séance. Motif : protester contre le réexamen des mesures votées sous la précédente législature. Le Hamas est allé plus loin en annulant toutes les décisions prises par le Parlement sortant à commencer par le renforcement des pouvoirs du président Mahmoud Abbas. Une attitude qualifiée de “coup d’Etat” par l’entourage de l’Autorité palestinienne. “ Nous protestons contre cette réunion, explique le député du Fatah Nabil Shaath, nous assisterons aux prochaines séances et nous allons en discuter avec notre hiérarchie et avec la leur afin de parvenir à un nouveau système qui nous permette de rester au Parlement même si nous ne sommes pas en majorité numérique.”

Pour le Hamas, ce n’est pas une altercation, c’est la démocratie qui fonctionne. “Ils doivent respecter les lois fondamentales et accepter leur contenu, explique le porte-parole du mouvement radical. C’est de cette manière qu’ils pourront siéger au Conseil législatif.” Un climat qui augure mal de l’avenir politique dans les territoires palestiniens. Le Fatah a encore une fois affirmé ce week-end qu’il ne participerait pas à un gouvernement dirigé par le Hamas.