DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le rapport de l'AIEA sur l'Iran transmis au Conseil de sécurité

Vous lisez:

Le rapport de l'AIEA sur l'Iran transmis au Conseil de sécurité

Taille du texte Aa Aa

Comme prévu, et comme le voulaient les Etats-Unis et l’Europe, le rapport de l’AIEA sur l’Iran va être transmis au Conseil de sécurité de l’Onu, certainement la semaine prochaine. Le conseil des gouverneurs a fini d’examiner le dossier de Mohamed ElBaradei, mais le dialogue reste la solution prioritaire, le chef de l’AIEA l’a rappelé avec fermeté. “Un accord est toujours possible” a-t-il dit, invitant toutes les parties à “baisser le ton”.

Baisser le ton justement, alors que peu de temps auparavant l’ambassadeur américain à Vienne affirmait qu’il était temps d’agir… “Plutôt que de regagner la confiance internationale, l’Iran a continué sur la voie de l’enrichissement, et poursuivi ses efforts pour acquérir du matériel, des technologies et des méthodes de production d’armes nucléaire.” Réponse de son homologue iranien, d’accord pour coopérer, mais nous ne nous laisserons pas faire : “L’Iran est déterminé à trouver un arrangement pacifique, il est ouvert à toute initiative en vue d’un accord. Mais, je le dis bien, nous vous prévenons, ne détériorez pas la situation, ne l’envenimez pas.” Dans la matinée, c’est le président Ahmadinejad qui mettait clairement en garde les Occidentaux, évoquant à mi-mot l’usage de l’arme du pétrole en cas de durcissement de la situation. La voie de la diplomatie, rappelée aussi par Moscou, qui s’est redit ce soir contre toute sanction, ou action militaire.