DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Nucléaire iranien : Moscou retire sa proposition de compromis

Vous lisez:

Nucléaire iranien : Moscou retire sa proposition de compromis

Taille du texte Aa Aa

Lors de sa visite aux Etats-Unis le ministre russe des Affaires étrangères a fait marche arrière : la Russie, affirme Serguei Lavrov, ne va pas proposer à l’Iran de poursuivre un programme limité de recherche nucléaire en échange d’une suspension de 7 à 9 ans de sa production d’uranium enrichi. Cette information aurait été évoquée la semaine dernière par la Russie, mais vite écartée devant le rejet des Britanniques, Français et Allemands. De leur côté les Etats-Unis sont encore plus inflexibles. Le vice-président américain Dick Cheney a menacé l’Iran “de conséquences significatives s’il persistait à refuser de se soumettre aux exigences internationales, c’est-à-dire arrêter ses activités de recherche nucléaire”.

La communauté internationale est toujours à la recherche d’une voie diplomatique pour empêcher Téhéran de se doter de l’arme nucléaire, mais le dossier s’achemine vers le Conseil de sécurité. La saisine du Conseil, Mohamed ElBaradei aimerait autant l‘éviter. Le directeur général de l’Agence internationale de l‘énergie atomique espère qu’un compromis sera trouvé avant. Son dernier rapport sur le nucléaire iranien est étudié à Vienne, un rapport qui pourrait être transmis à l’ONU en vue d‘éventuelles sanctions contre Téhéran.