DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Milosevic prenait intentionnellement des médicaments contre-indiqués

Vous lisez:

Milosevic prenait intentionnellement des médicaments contre-indiqués

Taille du texte Aa Aa

Deux jours après la mort de Slobodan Milosevic, la polémique enfle autour des raisons de ce décès.Selon le rapport d’autopsie, l’ancien président yougoslave a été victime d’un infarctus du myocarde, fréquent chez les patients cardiaques. Selon un toxicologue qui a effectué des analyses sur le détenu il y a 15 jours, Milosevic aurait pris délibérément un médicament qui annulait les effets de son traitement. Une thèse rejetée par son avocat qui affirme que son client était mal soigné, qu’il aurait même été empoisonné.

“Une chose est de savoir si les plaintes de Milosevic sur le fait qu’il ait pû être empoisonné sont justifiées ou pas, déclare son avocat, l’autre chose c’est de pouvoir prouver les longs et systématiques ravages sur sa santé”. Moscou se mêle du dossier. Le chef de la diplomatie russe va envoyer à La Haye ses propres médecins légistes pour prendre connaissance des résultats. Sergueï Lavrov affirme aussi avoir reçu le jour du décès une lettre de Slobodan Milosevic : “Dans cette lettre, il se plaint d‘être mal soigné par les médecins du TPI, des mauvais traitements qui nuisent à sa santé”. Slobodan Milosevic avait réclamé à plusieurs reprises de se faire soigner en Russie, une demande rejetée par le TPI qui craignait de le voir échapper à la justice internationale. La santé de l’ancien “maître de Belgrade” a toujours été une source de chantage pendant ses 4 ans de procès.