DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Nucléaire iranien : "La porte des négociations demeure ouverte" selon Jack Straw

Vous lisez:

Nucléaire iranien : "La porte des négociations demeure ouverte" selon Jack Straw

Taille du texte Aa Aa

Jack Straw se veut optimiste vis-à-vis du nucléaire iranien. Le chef de la diplomatie britannique souhaite que les discussions “puissent reprendre à tout moment”. Mais il se montre également très ferme dans un discours prononcé ce lundi à Londres.

“L’action engagée par le Conseil de sécurité des Nations unies devrait être croissante, pas à pas et réversible afin que nous puissions répondre aux actions et réactions de Téhéran”, dit-il. Le ministre britannique des Affaires étrangères a aussi énoncé deux autres principes : “Un consensus le plus large possible au sein du Conseil de sécurité des Nations unies et le rôle central que doit toujours jouer selon lui l’AIEA”. Ces déclarations interviennent alors que l’Iran a lancé un nouveau défi à la communauté internationale en annonçant la construction d’ici 6 mois d’une seconde centrale nucléaire. Elle sera située à Bouchehr dans le sud du pays où la Russie achève la construction d’une première centrale nucléaire. Cette annonce intervient alors que l’AIEA a renvoyé la semaine dernière le dossier nucléaire iranien devant le Conseil de sécurité des Nations unies. Les diplomates de l’ONU doivent l’examiner cette semaine. Ils devraient demander à l’Iran de coopérer plus largement avec l’Agence internationale de l‘énergie atomique et de suspendre toutes ses activités d’enrichissement d’uranium, activités reprises le 10 janvier dernier. Moscou a proposé d’enrichir l’uranium iranien en Russie mais semble perdre patience alors que l’Iran tergiverse. Les Occidentaux, Etats-Unis en tête, refusent ce compromis. Ils soupçonnent Téhéran de chercher à se doter de l’arme nucléaire.