DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Journalistes français : des heures d'angoisse et une issue heureuse au Proche Orient

Vous lisez:

Journalistes français : des heures d'angoisse et une issue heureuse au Proche Orient

Taille du texte Aa Aa

Les otages français ont été libérés à la mi-journée, à Gaza. La journaliste de “Elle” et son photographe avaient été enlevés la veille comme une dizaine d’autres Occidentaux, en représaille après l’arrestation de Ahmad Saadat. Ce chef du FPLP a été arrêté par l’armée israélienne au cours d’une spectaculaire opération hier, ici, dans la prison de Jéricho, en Cisjordanie. Cette après- midi, Mahmoud Abbas était sur place, dans les ruines de la prison. Pour le Président de l’Autorité palestinienne, “c’est un crime affreux, impardonnable”. Mahmoud Abbas a de quoi être en colère, cette attaque, c’est aussi un terrible camouflet personnel, un désastre diplomatique qui met en lumière sa faiblesse et son impopularité.

Les manifestations se multiplient d’ailleurs dans les territoires palestiniens. On en veut à Mahmoud Abbas de n’avoir pas empêché Israël de capturer Saadat. Le chef du FPLP était emprisonné pour l’assassinat du ministre israélien du Tourisme en 2001. Craignant sa libération prochaine, l’Etat hébreu l’a mis sous les verrous, en Israël, un Etat hébreu aujourd’hui sous haute sécurité.