DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Prodi contre Berlusconi, un duel à quatre semaines des législatives italiennes

Vous lisez:

Prodi contre Berlusconi, un duel à quatre semaines des législatives italiennes

Taille du texte Aa Aa

Le chef de la coalition gouvernementale de centre droite et le leader de l’opposition ont tenté hier soir de convaincre les 25% d‘électeurs encore indécis. Un débat aux règles strictes : pas question de dépasser le temps de parole imparti, au grand dam de Silvio Berlusconi. Ce qui n’a pas empêché le Cavaliere d’envoyer quelques piques à son adversaire.

“Je ne peux pas prendre Prodi au sérieux quand il dit ‘moi je veux, moi je fait’, explique le Premier ministre. On sait que derrière lui il y a une coalition divisée qui ne lui a donné que 5 députés. Il n’est pas à la tête d’un parti et par le passé, les communistes l’ont déjà lâché. C’est un homme de façade qui nous a déjà fait voir un mauvais film et on risque d’en voir un autre”.

Berlusconi prévoit en outre une croissance économique de 2% en moyenne, ce à quoi Prodi répond : “Les prévisions ne suffisent pas. Nous avons eu trop d’années de prévisions manquées, réplique l’ancien président de la Commission européenne. On nous avait promis une croissance de 2,5% elle est a 0%. Même bilan pour les 5 dernières années. On ne peut pas continuer comme ça. On a besoin d’un cadre précis pour pouvoir gouverner ce pays.” L’Alliance de Romano Prodi, qui va des catholiques centristes aux communistes, dispose d’environ 4 points d’avance selon les sondages. Mais tout est encore possible avant les élections. D’autant plus que les deux favoris se retrouveront pour un dernier face à face télévisé le 3 avril prochain.